14 au 22 mars : soyons courtois sur la route !

Affiche 2015 Web courtoisie

Les smartphones au volant … les nouvelles liaisons dangereuses. Plus d’1 automobiliste sur 4 téléphone ou envoie des sms en conduisant !

Toutes les études sont unanimes pour dénoncer les méfaits du portable sur la route, quelle que soit la manière dont on l’utilise. Le téléphone sans kit mains libres est interdit et le deviendra prochainement avec oreillette.

Il a été également prouvé que l’utilisation d’un téléphone portable multiplie par 3 le risque d’accident et il est de plus en plus utilisé.

Autre danger : le selfie au volant

En 2014, les premières victimes d’accidents liées à la prise de « selfie » au volant d’une voiture ont été recensées en France et les cas se multiplient à travers le monde. Cet effet de mode particulièrement populaire chez les jeunes conducteurs fait craindre une augmentation significative du nombre de tués sur la route…

Embouteillages et stress n’excusent pas tout. Impolitesse, klaxons intempestifs, « noms d’oiseaux »… se banalisent.

Au top 5 des incivilités sur nos routes – et donc, du Code de la route.

  1. L’utilisation du téléphone portable au volant
  2. Le non respect de l’arrêt au stop
  3. L’oubli des clignotants
  4. Le non respect des distances de sécurité
  5. Le non respect des passages-piétons (tant par les conducteurs que par les piétons eux-mêmes)

86% avouent ne pas respecter les limitations de vitesse,
67% n’hésitent pas à recourir aux injures
33% collent délibérément le véhicule d’un conducteur qui les énerve
et 14% à sortir de leur voiture pour s’expliquer avec d’autres automobilistes.
(source baromètre européen de la conduite responsable – IPSOS / Vinci Autoroutes 2014)

16ème Semaine Internationale de la Courtoisie sur la Route  du 14 au 22 mars 2015

 
«  Se déplacer mais aussi « Se conduire » autrement sur la route ! « 

La 16ème édition de la Semaine Internationale de la Courtoisie sur la Route sera suivie par les communes, établissements scolaires, associations et entreprises de ce Mouvement-citoyen.

Une semaine pour sensibiliser, informer et améliorer durablement nos comportements sur la route et dans la rue !

Le but de cette semaine : contribuer à élever le niveau de conscience de chacun, conducteurs et piétons, des tensions liés aux comportements d’incivilité.

Sur la route … pensez aux autres et notamment aux plus vulnérables : les piétons et conducteurs de 2 roues

La ville et particulièrement la rue, reste le lieu où s’encourt le plus grand nombre de risques.

L’entrecroisement des différents usagers et leurs attitudes égo-centrées font que l’on oublie très vite les principes de comportement indispensables à une bonne entente et aux respects des uns et des autres.

En 2014, plus de 14% des personnes tuées sur la route étaient des piétons.

Près de 2 piétons tués sur 3 circulaient en milieu urbain et près de 60% des piétons tués ont subi une collision mortelle avec une voiture.

Les motards -et principalement des conducteurs de scooters- représentaient plus de 19% des tués sur la route et les cyclistes 4,7%).

 

A propos de la semaine Internationale de la Courtoisie sur la Route

Entre 2001 et 2008, la Journée Nationale de la Courtoisie au volant s’est développée à travers la France avec le Parrainage de l’Association des Maires de France et de l’Association des Maires Ruraux de France.

 

En 2009, l’AFPC rejoint le réseau des signataires de la Charte Européenne de Sécurité Routière : ses Membres Sympathisant (associations, établissements scolaires, collectivités locales, Polices Municipales, Conseils Municipaux d’Enfants, Entreprises et auto-écoles partenaires) entament avec elle le développement européen.

2012 – L’événement devient ‘Semaine Internationale de la Courtoisie sur la route’ : de l’Algérie à l’Ile Maurice, du Luxembourg à l’Afrique ; avec le parrainage de l’Association Internationale des Maires Francophones, la manifestation-phare de l’AFPC s’ancre dans les grands rendez-vous citoyens internationaux.

2013 – L’AFPC signe la Lettre de mobilisation francophone de la sécurité routière et entraîne avec elle ses partenaires de la francophonie.